• yoga

    Peace land, the secrets of the rocks and the sea

    À Malte, l’île est comme coupée en deux. D’un côté le wild terrestre, océanique, triomphant et indomptable. Les murs sont creusés par le sel et les vagues, la lumière est crue, les heures sont longues et l’air est humide. De l’autre, l’agitation de la ville, la décadence de la nuit, la disparité des langues et des cultures, l’ambiance multiculturelle et hétéroclite. Pleine de secrets et de filtres. Mais ici, c’est la mer qui parle, le ciel se ronge. Les cieux sont lourds, ou lumineux. La mer est douce ou agitée, l’ambiance, vaporeuse et houleuse, ou plus calme et ondulée. C’est si beau de pouvoir se lever en regardant le lever…

    Commentaires fermés sur Peace land, the secrets of the rocks and the sea
  • yoga

    « Danse, temps, sur tes mots. Et toi, océan, permets au soleil de défaire ses tresses entre tes mains.”

    Victor Hugo disait :  « Vous avez raison. Il faut s’aimer, et puis il faut se le dire, et puis il faut se l’écrire, et puis il faut se baiser sur la bouche, sur les yeux et ailleurs. » Lorsque l’on apprend à s’installer dans une profonde observation, le flux des pensées se calme. Et la matérialisation de nos pensées se met en place. « Dis-moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es. » Lorsque l’on apprend à matérialiser ses pensées, l’amour nait. Il nait d’un sourire, d’une étincelle dans le regard, il nait de rien et semble s’installer dans le grand tout. Méditer sur le son de notre coeur, le rythme de notre…

    Commentaires fermés sur « Danse, temps, sur tes mots. Et toi, océan, permets au soleil de défaire ses tresses entre tes mains.”
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial